Chaminou 6


Nom du chat : Chaminou
Sexe du chat : Mâle
Date de naissance : Fin 2002
Date du décès : 05 juin 2015
Ville de résidence : Meyzieu
Code Postal : 69330
Département : Rhône
Pays : France
Race : Chat de gouttière

 

L’émouvante histoire de Chaminou

Chaminou-PDC
Voici l’histoire de mon petit coeur Chaminou.
Chaminou est arrivé début 2003, alors que nous venions tout juste d’emménager dans notre maison. Il était jeune et avait vraisemblablement moins d’un an.
Au départ, il ne se laissait pas approcher. Je lui déposais tous les jours nourriture et lait pour chat. Et quotidiennement il se présentait devant la maison. Nous nous sommes habitués l’un à l’autre. Petit à petit il se rapprochait de moi. Je m’asseyais par terre et il venait plus près de moi chaque jour. Enfin j’étais heureuse j’arrivais à le toucher, un peu plus au fil des jours. Quelle joie, quand enfin j’ai pu le caresser ! Ça c’est fait très lentement au fil du temps mais on y est arrivé ! Je lui avais installé un carton avec juste un espace pour y entrer avec des couvertures bien chaudes devant la porte de ma maison un peu à l’abri des intempéries. Il dormait là toutes les nuits. Il était devenu un chat « libre » et câlin. Il aimait par dessus tout sa liberté. Le deuxième hiver une Minette est arrivée. Il y avait cette fois deux cartons côte à côte pour dormir au chaud.
Puis la minette ayant eu des bébés Chaminou trouvait alors peut être qu’il y avait trop d’allers et venues. De plus nous avions fait fermer le sas d’entrée de la maison en y mettant des niches et une chatière pour pouvoir y entrer. Chaminou ne souhaitait plus dormir dans un espace fermé sans doute. Il avait alors choisi la niche abandonnée chez le voisin.
Puis le voisin s’étant débarrassé de la niche, je n’ai plus jamais su où dormait Chaminou durant toutes ces années. Toujours est-il, qu’il était toujours très en forme et venait chaque jour, matin et soir les premières années puis uniquement le soir les dernières années. Chaminou a été castré et tatoué par notre vétérinaire. Et suite à un méchant coryza et après sa guérison, Chaminou était vacciné chaque année.
Et à chaque fois, je devais le garder dans une chambre de la maison pour le conduire dès le lendemain chez le vétérinaire. Il faut dire que j’ai toujours eu des chats, 4 voire 6 actuellement et je ne pouvais pas les mettre en contact.
Et puis il y a deux ou trois ans, Chaminou a eu un problème sur la truffe. Il s’est avéré qu’il s’agissait d’un carcinome épidermoïde (1). Il venait tous les soirs me voir et manger. Il était heureux il se roulait par terre ou se couchait dans l’herbe devant la maison et attendait que je lui gratte le ventre. Un Amour ! Je le revois encore ! Et puis un soir je l’ai remis dans la chambre pour consulter le vétérinaire afin de savoir ce qu’il fallait faire. Si c’était le moment où pas. Chaminou semblait heureux et il mangeait bien mais le pauvre chat noir n’avait plus de truffe. C’était impressionnant et cela me rendait malade. Il a fallu se rendre à l’évidence et il a du être euthanasié. C’était le 5 juin 2015, il me semble que c’était hier ! Il me manque beaucoup. Ses cendres sont à la maison avec sa photo. Je pense toujours à lui et ne l’oublierai jamais. Repose en paix mon petit Chaminou au paradis des chats en compagnie de tous mes autres Amours.

Martine Martinerev

(1) Un carcinome épidermoïde ou carcinome malpighien est une tumeur maligne développée aux dépens d’un épithélium malpighien. …

 

Si vous aussi souhaitez « immortaliser » votre chat chéri dans le Paradis des Chats cliquez ici.

Si vous aimez cette page et souhaitez recevoir nos meilleures actualités directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. 


Répondre à Reverte Martine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Chaminou

  • mtvr@orange.fr

    VotreVotre hommage à Chaminou me touche beaucoup et tout particulièrement. Nous avons 8 chats au Paradis des chats, 5 chats à la maison et un brave sdf dont je m’occupe depuis 17 mois… Votre histoire avec Chaminou est un peu la mienne avec mon Spéculoos de la rue. Apprivoiser un chat, avoir des rendez-vous avec lui, c’est un grand bonheur et une belle confiance qui s’installe. Mon pauvre Spéculoos a été chassé du jardin qu’il squattait à devant lequel je le nourrissais… Il a disparu 5 semaines mais je l’ai enfin retrouvé et ces retrouvailles ont été un grand bonheur même si à présent je le vois moins et s’il a un peu perdu confiance.
    Perdre un animal est un grand malheur. J’ai déposé sur ce site des hommages à Banania, Diego, Crumble. Je dois déposer les autres. Je vous invite à les lire.
    Je comprends votre tristesse. J’ai perdu mon bon beau gros Badaboum d’amour le 2 juillet dernier, la plaie est toujours grande ouverte…
    Chaminou, comme les nôtres, repose dans les bras d’un ange et lui-même veille sur vous et vous enverra des signes depuis son Paradis.
    Félinement et chaleureusement.

    • Reverte Martine

      Merci pour votre message qui me va droit au coeur.
      J imagine la joie éprouvée lors de vos retrouvailles ! Je vais aller lire vos témoignages.
      Je m occupe également de 2 autred chats sdf mais tout récemment l un des 2 Bijou de son petit nom n a pas réapparu depuis ce 5 février.
      Ne plus le voir et surtout ne pas savoir ce qu il est devenu , ce qui a pu lui arriver, me désespère.
      J ai fait des recherches, mis des affiches , une annonce aussi sur le site micetto etc… mais rien.
      J’espère malgré tout.
      Merci encore pour votre soutien.
      Courage également à vous.

  • Caron

    Une bien touchante histoire que celle de Chaminou et je comprends votre peine, j’ai moi aussi connu ça et je n’oublierai jamais mon petit Rusky que j’ai dû faire euthanasier à 17 ans car il avait une grave maladie des reins, courage, Chaminou vous regarde de là-haut et vous protège j’en suis sûr, ses cendres sont chez vous mais son âme est ailleurs

  • Jos

    Bonjour,
    Votre histoire d’amour touchante avec Chaminou m’a beaucoup émue, car j’ai eu aussi une histoire tendre avec un chat errant se je ne connaissais pas mais qui venait comme d’autres compagnons d’infortune, manger chez moi depuis plusieurs années. Après le décès de mon Sunny d’ Amour, il est devenu plus présent pendant des journées entières autour de la maison puis il a fini par rentrer à la maison faire des siestes près du poêle. Il m’a quittée le 13 janvier 2016, après avoir été percuté par une voiture. Je suis une ex Jonageoise, donc je me devais de vous faire un petit salut amical. Je comprends votre peine d’avoir perdu votre gentil Chaminou qui a dû tellement souffrir avec cette terrible maladie..I faut continuer de penser à lui et de l’aimer comme vous le faite car au Paradis des chats il doit aussi penser fort à vous qui l’avez rendu heureux. Bien amicalement
    Jos

    • Reverte Martine

      Bonjour.
      Désolée de ne pas avoir vu votre message que je découvre aujourdhui par hasard. Merci pour votre gentil commentaire. Vous comprenez d autant plus que vous avez connu la même situation. C est toujours bien tristecn de perdre un compagnon auquel on est attaché. Les animaux ne sont qu’ Amour et ils ne vivent jamais assez longtemps malheureusement dans nos vie. Mais je veux croire en effet qu’ ils nous voient de la haut et restent près de nous et dans nos coeurs à jamais. Merci.